Discours du président de BVS (Boissons Vins & Spiritueux) pour l’inauguration de l’usine (partie 1 : vins)

Excellence, Monsieur le ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique

Excellence, Monsieur le ministre du commerce

Excellence, Monsieur le Gouverneur de la région du Littoral

Monsieur le préfet du Wouri

Monsieur le délégué de la communauté urbaine de Douala

Monsieur le maire de Douala 3ème

Mesdames et messieurs à vos rangs, grades et distinctions

Mesdames et messieurs représentant de la société civile

Monsieur le chef traditionnel du village de Ndogssimbi

Distingués invités

Chers partenaires, chers amis

C’est avec un grand honneur et une très grande fierté que nous vous accueillons ce jour au sein de notre jeune entreprise BVS Cameroun. Nous sommes d’autant plus fiers que son excellence Monsieur le Premier Ministre, chef du gouvernement du Cameroun nous a donné son haut accord pour placer cette cérémonie sous son parrainage.

Monsieur le Ministre de l’industrie, des mines et du développement technologique c’est un très fort encouragement également pour l’ensemble du personnel de BVS d’avoir accepté de présider personnellement cette cérémonie tant votre implication fut importante lors de cette phase de création de notre entreprise.

Il me semble également très important de souligner également le caractère crucial de la loi 2013/04 promulgué par Son excellence Monsieur le chef de l’état du Cameroun, en effet le caractère solennel et constitutionnel de cette loi nous a rassurés quant au choix de l’implantation au Cameroun de notre unité industrielle.

Il est également fondamental pour moi de remercier ici, l’ensemble des membres du gouvernement et de l’administration qui nous ont assistés, encouragés et aidés à réaliser ce projet ambitieux.

Je citerai :

  • Son excellence Monsieur GWABOUBOU, Ministre de l’industrie, des mines et du développement technologique qui a bien voulu valider notre convention ainsi que l’ensemble de ses services pour leur aide dans la conception de notre dossier technique.
  • Son excellence Monsieur le Ministre du Commerce, Monsieur Luc Magloire MBARGA ATANGANA pour son soutien permanent dans le développement de nos affaires.
  • Son excellence Monsieur le Ministre du travail et de la protection sociale, Monsieur Grégoire OWONA pour son appui et ses conseils.
  • Son excellence Monsieur le Ministre des Finances, Monsieur Alamine MEY, ainsi que Monsieur le Directeur Général des Impôts, Mr Modeste MOPA et Monsieur le Directeur général des Douanes, Mr Edwin FONGOD pour leurs écoutes respectives dans nos arguments pour la mise d’un cadre fiscalo- douanier adapté à notre projet.
  • Je n’oublierai également pas de remercier ici chaleureusement Madame la Directrice Générale de l’Agence de la Promotion des Investissements, Madame Marthe Angeline MINJA, Je tiens vraiment à te remercier à la fois pour ton engagement sans faille dans ta mission mais également te remercier personnellement d’avoir cru en notre projet et de nous avoir aidé à le faire aboutir.
  • Je tiens également à remercier sincèrement Son Excellence Monsieur Samuel IVAHA DIBOUA et l’ensemble de son équipe pour leur soutien au quotidien dans notre « bouillonnante » ville de douala

Comme vous l’avez entendu, en 18 mois, je pense avoir rencontré une bonne partie de l’administration camerounaise, preuve surement de ma passion à voir aboutir ce projet qui me tient tant à cœur, preuve également que l’ensemble de l’administration camerounaise a été sensible à la qualité des arguments et du caractère novateur de notre projet.

Je ne manquerai pas également de remercier ici, l’ensemble des personnalités qui parfois par un mot, un encouragement, un achat !! ou une simple visite nous ont encouragés lors de cette première année.

Enfin, IL me semble indispensable de remercier ici Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la république du Cameroun à qui nous avions présenté ce projet lors d’une audience au palais présidentiel le 19 Mai 2016. Il ne se passe pas un jour où ses paroles d’encouragements à investir au Cameroun tout en valorisant les compétences des jeunes diplômés camerounais ne résonnent dans ma tête.

Le projet BVS : Les différentes phases

PHASE 1 : l’activité négoce

La première phase du projet lancé le 25 Novembre 2016, il y a un an a consisté à convaincre les 2 leaders mondiaux à savoir CASTEL FRERES et PERNOD RICARD de confier la représentation de leurs prestigieuses marques à notre société BVS. En effet, la SABC qui était leur distributeur à l’époque a souhaité se recentrer sur son cœur de métier et c’est de cette opportunité que BVS a obtenu la licence pour respectivement 3 et 5 ans renouvelables au Cameroun.

C’est ainsi que nous avons ouvert le premier cash & carry ici à Douala et que nous avons, nous pouvons le dire aujourd’hui avec certitude réussi notre premier pari en nous imposant comme un acteur majeur de la distribution des vins et spiritueux au Cameroun en apportant une touche de modernité.

Durant cette première année, BVS va réaliser un chiffre d’affaires de 8 Milliards Fcfa sur son activité négoce et détenir 10% du marché des vins & spiritueux au Cameroun.

C’est pour moi l’occasion de remercier la société Pernod Ricard ainsi que la société CASTEL Frères, acteurs mondiaux des marchés des vins, champagne et spiritueux de nous avoir fait confiance et de nous soutenir. A ce sujet je tiens à remercier ici la présence de Mr Alain CASTEL, Directeur Général de la société CASTEL Frères et de son équipe et de Mr Paul Robert BOUHIER, CEO Pernod Ricard Afrique Sub-Saharienne ainsi que la team Pernod Ricard Ghana et plus particulièrement Gregory LEYMARIE qui a cru dès le premier jour dans le projet.

La distribution

BVS outre son cash and carry que vous découvrirez tout à l’heure va lancer dans les prochains mois un concept novateur de distribution appelé « BVS Partner » qui consistera à impliquer des investisseurs camerounais pour assurer la distribution de nos produits sur l’ensemble du territoire. Je suis convaincu que c’est en impliquant des acteurs locaux dans notre développement que nous irons plus vite et plus loin.

Le développement à l’international :

Dans cette phase de développement de nos produits, il est important de noter que BVS va s’étendre dans l’ensemble des pays de la CEMAC mais aussi de la CEEAC. Cet à cet effet que nous avons déjà ouvert au  Gabon le mois dernier une filiale qui aura la responsabilité de développer notre gamme de produits Pernod Ricard mais aussi bien sur notre production locale. Notre ambition d’ici 3 ans est d’exporter au moins 45% de notre production.

PHASE 2 – 1ère partie : l’activité production locale

L’inauguration de ce jour concerne cette phase avec la première partie du projet à savoir l’embouteillage local de vin et de vins aromatisés.(dont nous lançons ici même ce soir la gamme)

L’objectif de cette phase consiste à produire localement en important des vins en container vrac du monde entier et de différents cépages et de les vinifier et assembler localement sous l’égide d’une œnologue. Ensuite, nous les embouteillons dans notre usine dans 2 packagings à savoir la bouteille en verre et la brique Tetra Pack.

Avec l’appui technique de notre partenaire Castel Frères, notre ambition est de produire 10 Millions de litres de vin par an et de desservir toute la CEMAC dans un premier temps.

A ce stade, nous avons donc atteint notre premier engagement à savoir un investissement de près de 10 Milliards de Fcfa, et nous comptons 174 salariés.

PHASE 2 – 2ème partie : l’activité production locale

La 2ème partie de cette phase d’activité de production locale sera effective courant 1er semestre 2018 avec un investissement additionnel de 2 Milliards Fcfa qui consistera à lancer une gamme de jus de fruits avec notre partenaire portugais SUMOL COMPAL ainsi qu’une large gamme de spiritueux avec l’appui technique de notre partenaire Pernod Ricard

A l’issue de ces 2 premières phases, BVS aura atteint ses engagements pris lors de la signature de la convention avec l’état du Cameroun, à savoir la création de plus de 200 emplois et un investissement de plus de 12 Milliards Fcfa

PHASE 3 : la transformation locale des matières premières

La 3ème phase (et j’allais dire la dernière) consistera à transformer localement des matières premières que nous utiliserons dans notre production locale ou bien que nous exporterons dans le monde entier. Sans dévoiler de secret,

– nous avons déjà entamé des démarches pour acquérir une distillerie qui nous permettra de transformer la mélasse de sucre ainsi que du maïs ou du blé en alcool pur que nous utiliserons pour la production de nos alcools mais aussi que nous pourrons écouler dans le domaine de la brasserie ou de la pharmacie

– Par ailleurs, un des projets qui nous tient particulièrement à cœur est de récolter localement des fruits comme les ananas, les mangues… et de les transformer en jus de fruits et en concentrés et/ou Extraits que nous pourrons vendre à des producteurs locaux de boissons gazeuses ou à l’export

– Enfin, la dernière partie qui sera plus symbolique est de développer un vignoble au CAMEROUN ou tout du moins de récolter les raisins qui sont déjà cultivés afin d’en faire soit du vin, soit du brandy made in CAMEROUN

Cette phase 3 s’intègre dans l’ambition d’une société comme BVS qui veut devenir un modèle d’intégration citoyenne en offrant la possibilité à des agriculteurs camerounais de trouver des débouchés pour leurs récoltes. J’ai souvenir du discours du chef de l’état au comice agro pastoral d’Ebolowa en Janvier 2011 qui insistait sur le fait que l’agriculture est la véritable richesse du pays et il qu’il était important de favoriser le développement de l’agro-industrie.

Excellence, Monsieur le Ministre et Madame La directrice générale de l’API, vous aurez donc encore le plaisir de me voir venir défendre un nouveau dossier dans le cadre de la loi sur l’investissement 2013 !!

Le volet sociétal de BVS :

Au courant de cette année 2017, nous avons lancé la fondation BVS (Présentation de la présidente) qui a pour vocation de mobiliser toutes les ressources pour le développement des générations futures en priorité dans le domaine agricole. Je suis convaincu qu’une entreprise moderne doit impérativement s’engager pour le développement des populations ainsi que dans le respect et le bien être de son environnement.

A notre niveau, certes, mais je prends l’engagement de tout mettre en œuvre pour que BVS soit reconnu par les camerounais comme une entreprise responsable et citoyenne.

Le volet partenaires locaux :

Nous sommes particulièrement fiers à ce stade du projet d’avoir impliqué plus de 100 PME/ PMI camerounaises dans notre projet, que ce soit au niveau de l’aménagement des édifices avec notamment des sociétés comme Global Constructions, Metabois, Bâtisseurs réunis, Mahop André, CMTS, SRS, ENELCAM, TRADEX… dans la sécurité et l’entretien avec Africa Security, SCHA, NZIE…Dans le domaine de la publicité et des événements avec une multitude de jeunes sociétés…et bien sûr dans le domaine de la fourniture des matières premières et packagings comme Pack Industry, Multiprint..

BVS c’est déjà plus de 3 Milliards de Fcfa de contribution locale envers tous ces acteurs économiques et c’est aussi là un aspect primordial que je souhaite souligner. En effet, il me semble important que les avantages de la loi soient analysés dans le domaine de l’avantage fiscal sur les matières premières. En effet, si les avantages de la loi dans le domaine de l’importation des matériels et de la fiscalité sont très intéressants, il me semble également important d’aider plus encore l’investisseur qui s’engage à transformer localement ses matières et ainsi créer de la valeur ajoutée localement et développer un tissu économique et industriel autour de lui.

Je ne finirai pas mon propos sans remercier les partenaires banquiers de la place et plus particulièrement la BICEC qui a cru en notre projet dès le premier jour, mais aussi remercier la société Générale qui nous a finalement accompagnés. J’ai plaisir aussi à voir depuis quelques temps d’autres établissements bancaires nous approcher comme la CBC qui joue un rôle important dans le financement par escompte de certains de nos partenaires.

Le volet consommateur et clients :

BVS en 1 an comme je le disais plus tôt c’est déjà 8 Milliards Fcfa de Chiffres d’affaires uniquement avec la partie négoce. Notre ambition avec la production locale est d’atteindre d’ici 3 ans 20 Milliards de Fcfa.

Ceci n’est réalisable qu’avec l’appui de nos clients et c’est ici l’occasion de tous les remercier pour avoir permis à BVS de rentrer si rapidement sur le marché et de nous avoir fait confiance. BVS ce n’est que le début et je suis persuadé que nous serons un de vos partenaires privilégiés dans un futur très proche. Notre slogan « L’innovation au service de la tradition » résume cette ambition d’amener sur le marché des produits innovants avec un service de qualité.

Je tiens à remercier également tous les consommateurs qui sont déjà des fidèles à nos marques et incitent tous les autres à déguster nos produits qui sont tous choisis ou confectionnés avec le plus grand soin dans le respect des normes internationales de qualité.

Le volet ressources humaines :

En 20 ans d’expérience de manager au Cameroun, j’ai pu apprécier une des valeurs fondamentales du Cameroun à savoir l’engagement des femmes et des hommes dans le travail. C’est pourquoi à BVS nous avons fait le pari de la jeunesse et de la formation. Avec des cadres dirigeants chevronnés et passionnés pour les encadrer (présentation de l’équipe), Je prends l’engagement de mettre tout en œuvre pour que l’ensemble du personnel travaille dans des conditions optimums de travail avec une rémunération attractive et un épanouissement professionnel permanent.

Je ne saurai finir mon propos sans évoquer un aspect plus personnel de ce projet car il est important de savoir que c’est un projet d’une famille toute entière qui croit en l’Afrique et plus particulièrement au Cameroun.

Je tiens à remercier sincèrement Monsieur Pierre CASTEL qui a accepté que nous lancions ce projet indépendamment du groupe qu’il dirige. En effet, après avoir travaillé pendant 20 ans  au sein du groupe CASTEL et plus particulièrement aux Brasseries du Cameroun je lui suis reconnaissant d’avoir accepté que je me lance dans ce challenge.

Je tiens à rendre également un vibrant hommage à Monsieur Michel PALU, qui plus qu’un beau-père, un père et un grand père attentionné est à mes yeux un modèle de manager et de bâtisseur infatigable. Michel, je sais que vous auriez aimé que j’aille plus loin au sein du groupe que vous dirigez mais je tiens à vous assurer que vous serez fier de ce que nous accomplirons à BVS. Vous m’avez transmis vos valeurs et votre vision de l’Afrique. Vous m’avez appris que les femmes et hommes sont la raison d’être d’un entrepreneur, vous m’avez transmis également les valeurs de travail, de performance et d’humilité.

Enfin, je tiens à exprimer toute ma fierté de partager ce magnifique projet avec mon épouse qui incarne à elle seule tout ce que notre jeune entreprise a comme valeur et qui chaque jour met son talent au service de notre jeune entreprise

Il est donc temps maintenant de passer à l’inauguration effective de notre usine et l’ensemble du personnel de BVS est enthousiaste de démontrer son savoir faire

Je vous remercie

Vive BVS Boissons Vins & Spiritueux et l’ensemble de son personnel

Vive le Cameroun

 

Le président de BVS SAS

Guillaume SARRA

Laisser un commentaire

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Esso
Invité
Esso

Congrats.
GS.

Nguessi Georges
Invité
Nguessi Georges

Très brillant discours Mr le président c tout digne dune personnalité telle que la vôtre

Lire également

FOIRE AUX VINS 2018

En Septembre 2017, nous organisions notre première FOIRE AUX VINS ouverte au grand public dans notre siège à Douala, sis Montée BBR BASSA. Suite au...

Pour accéder à ce site, vous devez être majeur. Merci de renseigner votre date de naissance

%d blogueurs aiment cette page :